Pascal Durudaud
Psychologue Paris 6
psychothérapeute

Respirer pour ne plus stresser...

06/03/2018

 

  

Respirer pour gérer son stress et ses émotions

 


Tout le monde respire mais tout le monde ne sait pas forcément comment respirer pour produire un effet bénéfique sur son corps et son esprit.

Le stress, l’anxiété, la fragilité émotionnelle affectent autant l’esprit que le corps. Tout comme la respiration !

 

L’inspiration déclenche le système nerveux sympathique dédié à la préparation de la fuite ou du combat.Il libère de l’adrénaline et accélère le coeur en vue d’augmenter le débit sanguin et sa pression, la mise à disposition de l’oxygène et du glucose

L’expiration agit sur le système nerveux parasympathique qui calme et ralentit le coeur par le nerf vague et calme l’organisme.

 

 

La respiration peut agir aussi bien de manière bénéfique que maligne :

 

Cercle vicieux : la respiration reflète et amplifie vos émotions!

 

En situation de stress émotionnel le cycle respiratoire se déséquilibre : on respire plus vite et on passe plus de temps à inspirer qu’à expirer. Or le rythme cardiaque accélère lors de l’inspiration et ralentit pendant l’expiration. C’est alors que le cercle vicieux s’autoalimente.Le stress crispe le corps et rend la respiration moins profonde. Ce cycle de respiration abaisse le niveau d’oxygène dans le sang ce que le cerveau interprête comme un stress supplémentaire... qui accélère la respiration, continue de faire baisser le niveau d’oxygène et... accélère ainsi le rythme cardiaque et fait monter le stress...

 

 

Cercle vertueux : la respiration se contrôle!

 

Un contrôle de la respiration lui permet de croître et décrître doucement ce qui stimule le système nerveux parasympathique... qui diffuse des hormones apaisantes dans le corps ...qui apaisent les sensations, les émotions et les pensées négatives... qui favorise la détente et calme encore plus la respiration...

En contrôlant le rythme et la localisation de la respiration on va agir sur le rythme cardiaque en ralentissant les battements du cœur et il deviendra physiologiquement possible de contrôler le niveau de stress et d’abaisser le seuil des perturbations émotionnelles.

Apprendre à contrôler le rythme de la respiration et sa localisation s’apprend en quelques séances. Il convient ensuite de s’entraîner régulièrement dans un contexte choisi pour ancrer cette nouvelle compétence dans le corps afin de pouvoir l’utiliser très rapidement et efficacement en situation de difficultés.

 

 

Please reload