Pascal Durudaud
Psychologue Paris 6
psychothérapeute

Le bilan psychologique avec l'enfant et l'adolescent

13/07/2017

 

 

Pourquoi passer un bilan psychologique...?

 

La pratique du bilan psychologique est particulièrement fréquente et reconnue avec les enfants et les adolescents. Depuis quelques années les demandes d’examens psychologiques connaissent une faveur croissante.

Si la majorité des demandes concerne les difficultés scolaires elles peuvent aussi avoir pour origine des aspects comportementaux dans la famille, des difficultés relationnelles ou des symptômes traduisant un mal-être (énuresie tardive, tics, agitations...).

 

 

... avec un psychologue spécialisé

 

Le bilan psychologique constitue l’activité spécifique des psychologues cliniciens qui sont les seuls réellement formés à cette pratique. Le bilan est caractérisé par l’utilisation des tests qui sont les médias privilégiés pour accéder à la réalité psychique et cognitive de l’enfant. Par comparaison à la psychothérapie qui utilise la parole ou les thérapies psychocorporelles qui utilisent le corps.

Il faut cependant avoir à l’esprit que l’essentiel réside dans les échanges qui ont lieu entre parents, enfants et psychologue clinicien. Même si certains de ces échanges sont médiatisés par les tests.

 

Le mot de bilan indique l’idée de s’arrêter pour faire le point. Il a remplacé le terme d’examen à connotation plus médicale. Il a pour but de répondre à une demande d’aide ou de conseil qui se construit dans la relation avec le psychologue.

 

 

La demande d'évaluation psychométrique et l'enfant 

 

Il est très rare que le bilan psychologique avec l’enfant et l’adolescent soit demandé par le sujet lui-même. Le plus souvent la demande émane d'un tiers : parents, enseignant, éducateur, médecin... Il est donc important que l’enfant ou l’adolescent puisse s’approprier la demande qui est faite en son nom pour qu’elle prenne sens pour lui et que les tests ne soient pas biaisés par une attitude de réticence ou de refus. Il est important qu’il ait compris les motifs de la passation et les buts de celle ci.

Il reste de la responsabilité et de la déontologie du psychologue d’évaluer si le bilan psychologique est la meilleure réponse à la demande formulée.

 

Compris dans une dimension clinique et psychodynamique l’examen psychologique contient différents tests et épreuves projectives, un entretien préalable et un entretien de restitution ainsi qu’une observation clinique du sujet pendant tout les temps de passation.

 

Un bilan psychologique complet commence par un entretien approfondi avec les parents pour connaître ce qui motive la consultation. Le psychologue reprend l’histoire de l’enfant avec eux à travers les grandes étapes de sa vie depuis la conception et l’accouchement, l’âge de la marche, de la parole, les rapports à la fratrie le cas échéant, les premières séparations, les événements marquants dans la famille.

Il est à noter que pour une demande du seul  test de QI un simple exposé des motifs de consultation suffit.

 

 

Tests d'efficience et tests de personnalité

 

En général un bilan psychologique « complet » comprend  des tests de niveau ( test d’évaluation de l’efficience intellectuelle) et des tests projectifs (tests d’approche de la personnalité).

  • Les tests d’efficience intellectuelle les plus utilisés sont les échelles de Wechsler : Le Wechsler Intelligence Scale for Children ou WISC. Ces échelles mesurent un Quotient Intellectuel (QI) sans se référer à la notion de développement intellectuel. Le QI indique à quel rang se situe les résultats d’un individu relativement aus résultats des autres individus du même âge. Il exprime donc un rand dans une population.
     

  • Les méthodes projectives permettent de comprendre la personnalité à partir de la projection c’est à dire au fait d’attribuer au monde extérieur ses propres pensées, sentiments, émotions et conflits intérieurs.
    Les méthodes les plus utilisées sont les méthodes structurales et les méthodes thématiques. Le test structural le plus répandu est le test de Rorschach qui consiste en une série de planches représentant des tâches d’encre dépourvues de signification explicite et auxquelles le sujet doit donner un sens en disant tout ce qu’il peut y voir.
    Le test thématique le plus utilisé est le Thematic Apperception Test (TAT) de Murray qui met en scènes des personnages présentés sur des images. Le sujet doit raconter une histoire à partir du support de chaque image.

 

Il existe également des méthodes projectives qui utilisent le dessin comme le test du bonhomme, le test de l’arbre, le test de la famille qui permet au sujet de se « projeter » librement à travers ce support.

Sont également utilisés des tests de développement intellectuel qui s’appuient sur la notion d’âge mental comme la Nouvelle Echelle Métrique d’Intelligence (NEMI) issu des tests de Binet et Simon.

 

 

Le diagnostic clinique

 

Les données issue des échelles d’efficience cognitives sont à mettre en perspective avec le contenu des entretiens, avec l’enfant et ses parents, et avec les données issues des épreuves projectives

Le psychologue interprète et croise ces données pour proposer un diagnostic et d'éventuelles recommandations thérapeutiques si nécessaire.

 

 

Le compte rendu de la passation du bilan psychologique

 

Les résultats de l’examen font l'objet d'un document écrit remis par le psychologue qui l'a réalisé.

Ce compte rendu fournit des informations factuelles, mais également une interprétation des résultats, une description du fonctionnement global de l’enfant et, si nécessaire,  des propositions d’action.

La communication du compte rendu écrit est faite à l’enfant et à ses responsables légaux dans le cadre d'un entretien.  Celui ci permet d’expliquer plus en détail le contenu du compte rendu et de répondre aux éventuelles interrogations et d’éclaircir ce qui n'est pas compris. Il est important de garder à l’esprit que les données issues des tests sont à interpréter comme des hypothèses et non comme des certitudes conclusives qui tiendraient de l’oracle !.

Le cas échéant la communication du compte rendu à des tiers est réalisée à la demande et avec l'accord des intéressés (responsables légaux et enfant)

Please reload