Pascal Durudaud psychologue Paris                                                                        1 rue d'Assas, 75006 Paris. Contact : 01 45 40 03 02

Psychothérapie
Paris 6ème

1/3

Psychothérapie à Paris 6ème

Tout d'abord je voudrais préciser que l'objet de cette page n'est pas une présentation de ce qu'est la psychothérapie, les différents courants et leur histoire. Une page n'y suffirait pas ou serait par trop lapidaire ou trop générale.

Je propose plus simplement de vous présenter comment je travaille en psychothérapie.

La psychothérapie est le traitement de la psyché par des méthodes psychologiques. L’outil sur lequel reposent les séances est donc uniquement  la parole. Parole du consultant et parole du thérapeute.

Dans une psychothérapie il ne s’agit pas seulement de résoudre,  soigner ce qui ne va pas mais aussi de développer votre personnalité plus harmonieusement. L’action thérapeutique se centre sur le présent et sur l’avenir, sur votre potentiel évolutif, sans pour autant faire l'impasse sur l’analyse du passé et de l'infantile encore actifs.

 

Mon travail en tant que psychologue est de vous  guider jusqu’au point où vous pourrez découvrir une nouvelle façon de vivre et l’impulsion nécessaire pour la mettre en pratique. 

Mon attitude de thérapeute est empathique et mon écoute bienveillante et neutre.Je ne suis donc pas silencieux et mes interventions visent à vous aider à mieux vous comprendre et progresser.

La psychothérapie d'inspiration analytique 

Notre personnalité peut être comprise comme un complexe  dans lequel processus conscients et inconscients sont étroitement imbriqués.

Même si l'immense majorité de nos processus cérébraux sont inconscients nous en sommes le sujet et ils nous déterminent en grande partie. L'inconscient influe sur le jugement, les émotions, le comportement et la motivation, et ces influences ont des répercussions quotidiennes sur chacun de nous.
 

Le symptôme, la souffrance psychique, émotionnelle, et dans certains cas physique, sont entendus comme un désordre intérieur causé par une tension entre ces deux sphères de notre personnalité.

L’une, consciemment exprimée et l’autre se manifestant par un complexe échappant à la conscience et menant une sorte de vie autonome et inconsciente que nous ignorons et qui dicte d'autant plus sa loi à chaque instant de notre vie.

Cette partie inconsciente de nous-même comprend le dépôt des choses du passé, des impulsions et des désirs infantiles. Mais il ne se réduit pas à cela, à tout ce que nous voulons oublier ou ne pas savoir de nous-même, notre part d’ombre. Notre inconscient contient aussi et surtout les germes et la dynamique des nouvelles possibilités de vie.
 

De cette conception de la personnalité et de ses troubles découle la méthode d'investigation et de résolution utilisée.

La méthode de la psychologie analytique vise donc à mettre à découvert, à rendre conscient, des éléments inconscients ou avoisinant l'inconscient dans les dires et les actes de la personne venue consulter.

Ce qui fait symptôme, difficulté, souffrance n’est pas considéré comme d’abord et entièrement négatif : si l’on parvient à le comprendre on y trouvera les ressources pour de nouvelles possibilités de développement de la personnalité.

Les causes d’une difficulté sont à trouver dans le présent aussi bien que dans le passé, (le passé n’a de signification que s’il a clairement un effet sur le présent) et dans l’échec de l’énergie psychique à franchir quelque obstacle et à poursuivre une nouvelle étape de développement.

La psychothérapie analytique comprend un travail d’auto-historisation en faisant émerger les zones enfouies du passé, le sens de ce qui s’est joué et continue de se jouer encore. De rendre intelligible, lisible, pensable ce qui ne l’était pas encore. De permettre enfin d’intégrer consciemment à soi ce qui ne l’était pas pour œuvrer à la résolution des difficultés par rapport à ses propres buts de vie aujourd’hui et libérer son potentiel évolutif

Durée et dispositif  de la thérapie

Une psychothérapie est en général plus longue qu’un accompagnement psychologique dans la mesure où il s'agit d'un travail psychologique sur soi plus en profondeur. 

Le rythme habituel des séances est celui d’une fois par semaine, le cas échéant une fois tous les quinze jours. Ce rythme peut évoluer au cours de la thérapie et est discuté au cas par cas. Les jours et les heures des séances peuvent varier selon votre emploi du temps. Les séances se déroulent assis en face à face.

Le premier rendez vous de psychothérapie 

La première séance permet de faire connaissance,  de jeter les bases d'une relation qui reposera sur une confiance mutuelle.

C'est le moment d'exprimer ce qui a motivé votre démarche de consulter un psychothérapeute afin que je puisse apprécier quelle aide vous apporter.

C'est aussi le moment de poser toutes les questions pour  vous informer des principaux aspects du travail. 

 

A la fin du premier rendez-vous seront précisés les aspects pratiques concernant les séances : rythme, durée de chaque séance, montant des honoraires, règles de présence...

Comment se déroulent les séances de psychothérapie

De votre coté : Il convient d’énoncer les idées qui surgissent à votre esprit comme elles surgissent, c’est à dire non dirigées par le psychothérapeute. Même si elles paraissent sans importance, sans rapport avec ce qui vous a amené à consulter. Même si l’énoncé des idées est gênant pour quelque raison que ce soit. Tout ce qui vient à l'esprit doit être dit sans retenue.

Mon écoute de psychothérapeute est une écoute dans laquelle tout jugement est suspendu. C’est ce type d’écoute qui permet d’accéder à votre réalité psychique d’ énonciateur de votre parole par l’écoute des mouvements inconscients de l’esprit et vous aider ainsi à saisir le signifiant de votre parole en vous-même. Ecoute de ce qui est dit mais aussi de ce qui ne se dit pas.

Mes interventions  de thérapeute vise à vous faire entendre ce qui émerge des profondeurs de votre être lorsque je vous sens prêt à l’assimiler. Je vous aide par mes questions et mes relances à être plus clair avec vous même. Je réponds  à vos questions  non pour vous donner des conseils ou des directives mais pour vous aider à progresser sur votre propre voie et développement.

La fin d'une psychothérapie

La fin de la psychothérapie peut intervenir à différents niveaux :
 

  • à la disparition des symptômes douloureux,

  • lorsqu'on est suffisamment détaché d’une situation infantile qui se répétait,

  • lorsqu'on est parvenu à une adaptation nouvelle et meilleure à la vie,

  • lorsqu’un contenu psychique essentiel mais inconscient a été assimilé et qu’une nouvelle impulsion a été donné.

On peut aussi être mû par le désir de pousser plus loin la compréhension et le développement de sa personnalité.

Suivez Pascal Durudaud psychologue  et psychothérapeute Paris 6 sur :

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square